Selah Sue
< retour

Quatre ans ont passé depuis son premier album et Selah Sue n’en a peut-être pas fini avec ses démons, mais elle les a domptés pour composer les chansons de Reason. Des chansons qui vous happent, dès les premières mesures, à l’image d’une artiste à la fois pleine de vie et de fêlures, semblant toujours faire corps avec sa guitare. « Le succès n’a pas soigné mes plaies, affirme-elle. Rien n’a vraiment changé. C’est un voyage, une bataille qui durera toute mon existence. »

Voltigeant entre nappes électro-soul, langueurs trip hop et cascades de beats house, Selah Sue trouve avec « Reason » sa véritable identité musicale. « Une équation variable », dit-elle. Un équilibre parfait aussi, qu’elle a cherché, entre plusieurs studios d’enregistrement, principalement en Belgique, mais aussi à Londres, en Jamaique et à Los Angeles.

« I Won’t Go for More » et « Reason » sont à la fois l’écho de la Selah Sue que l’on connaissait, bâtissant de sublimes mélodies sur sa guitare Taylor acoustique, et d’une chanteuse à la voix sublimée de chœurs à la saveur Motown, d’arrangements de cordes et de tempos allant du funk au jazz, en passant par la bossa nova sur  la rêveuse « Always Home », réalisée en collaboration avec ses deux producteurs. Selah Sue impressionne par sa virtuosité vocale, étirant les notes, évoquant la douceur de la fille d’Ipanema, puis se lançant dans de périlleux sauts harmoniques sans jamais craindre la chute.

De ce patchwork sonique émerge une extraordinaire unité, qui tient autant à la rigueur architecturale des compositions qu’à ce sentiment diffus qu’elles ont émergées d’une jam session improvisée, after midnight. Fidèle à son public, à son groupe, à elle-même et à son incontrôlable soif musicale, Selah Sue parvient à transmettre, sous des textures chatoyantes, des états d’âme en clair-obscur qui éveillent forcément une résonance en nous. Sans compromis, le cœur à nu, farouche, troublante, ensorceleuse. Avec elle, même les fleurs ne sont pas ingénues.

Distribution
Selah SueGuitare et voix
Joachim SaerensClavier
Erik RademakersBasse
Jordi GeuensBatterie
Yannick WertherGuitare
Stephanie RugurikaChoeurs
Judith OkonChoeurs